J’ai acquis un yucca il y a quelques années, sur le bon coin, dans un état correct mais il n’avait pas été correctement tuteuré. A cette époque, je me suis contenté de le replanter dans un pot adapté.

yucca

Le Yucca à son arrivée – Juin 2014

Depuis, il a prospéré, s’est épanoui et il y a un an et demi, je lui ai réalisé une première taille assez sévère mais uniquement sur la branche la plus abîmée, celle qui était toute tordue. Ce fut une réussite : la branche coupée a fait une nouvelle pousse et la tête récupérée à, quant à elle, été mis en eau, a fait des racines et a été replantée avec succès.

Du coup, la nouvelle étape, c’est de s’attaquer à l’immense branche qui a poussé entre-temps.

Bouturer un yucca facilement en quelques étapes

J’ai reporté de nombreuses fois cette coupe : ce yucca habille mon intérieur et j’ai très peur de me rater !
Mais là, il est vraiment temps d’intervenir pour 2 raisons : avant qu’il ne touche le plafond et parce que le printemps est la saison idéale !

Il y a un mois, je me suis donc attaqué à mon yucca.

Étape 1 : On coupe !

Selon la taille de votre spécimen, adaptez votre outil ! Pour ma part, un simple sécateur n’a pas suffit et j’ai donc sorti la scie… rien que ça !

Veillez à faire une coupe nette et attention aux mains !

A vrai dire, je ne choisis pas précisément un endroit. Je le fais au feeling et coupe donc à l’endroit de la branche qui me semble le plus adapté esthétiquement. Pour cette seconde branche, j’ai donc essayé d’avoir un minimum d’équilibre avec l’ancienne.

Etape 2 : on cicatrise et on divise

Avant d’attaquer cette opération, procurez-vous en magasin de jardinage du mastic de bouturage. Il s’agit simplement d’un gel que l’on va venir appliquer sur l’extrémité de la branche fraîchement taillée.  Ce mastic spéciale bouture va protéger la plante de toute attaque extérieure.

En effet, pour votre plante, cette taille est l’équivalent d’une plaie.

Donc, vous avez coupé, vous avez appliqué votre mastic sur la branche, reste à effectuer les divisions pour obtenir de nouvelles boutures de yucca prêtes à replanter.

Ayant eu peur pour mon yucca, j’ai fait 4 divisions pour assurer le coup :

  • La tête de la plante que je ne veux surtout pas perdre,
  • Le tronc restant que j’ai sectionné en 3 parties (là, c’est plus expérimental !)

Comme vous pouvez voir sur les photos, j’ai fait le choix de mettre du mastic sur l’extrémité de chaque branche coupée… Je ne suis pas sûre à 100% que ce fût si utile.

Etape 3 : Réaliser la bouture yucca dans l’eau

Voilà un procédé enfantin qui marche relativement bien et presque à tous les coups ! (Je mets des réserves car pour mes 4 boutures, je pense que je vais avoir un pourcentage d’échec !)

Vous avez vos boutures prêtes : il ne reste plus qu’à les mettre dans de l’eau et le tour est joué !

Maintenant, il va falloir s’armer de patience !

Pour ma part, j’ai installé la tête de la plante (ma bouture!) dans un grand vase rempli d’eau sur mon buffet. Les 3 autres morceaux ont été placés dans de petites bouteilles d’eau. Tout ce petit monde a été mis près d’une fenêtre, exposée plein sud, pour maximiser les chances de reprise rapide.

Etape 4 : Patientez !

Ah ! Voilà donc l’étape la plus longue et la plus compliquée ! Si vous êtes impatient comme moi, il va pourtant falloir attendre plusieurs semaines pour vous réjouir !

Attention à ne pas oublier vos boutures de yucca : Il faut surveiller que tout se passe bien pour elles.

Vous lirez souvent qu’il faut changer l’eau est régulièrement. Ici, personnellement, je ne le fais pas ! Je me contente de vérifier que l’eau soit toujours propre et de compléter pour que les pieds de boutures soient toujours bien immergés.

Etape 5 : Surveiller les racines de vos boutures

pousse de yucca après taille

Au bout d’environ 2 semaines, vous avez dû voir des bouts de racines pointés aux extrémités des branches coupées et actuellement dans l’eau.

Peut-être en avez-vous également remarqué sur votre yucca lui-même. Si c’est le cas, c’est très bon signe ! Lors de la première coupe de mon yucca, un petit bourgeon avait pointé sur la branche coupée, et depuis, vous remarquerez, avec cette photo, qu’il a bien profité !

Pour que votre bouture fonctionne à merveille, il faut attendre un bon mois que les nouvelles racines soient bien développées.

Etape 6 : On plante sa bouture de yucca

Le grand jour est arrivé ! Les boutures ont multiplié les racines. Il est donc temps de replanter afin de pouvoir profiter d’un yucca comme neuf !

Yucca bouturé dans l'eau

 

Ici, nous allons replanter avec le pied originel. Vu la taille du spécimen, je réalise d’abord un surfaçage de la terre : je gratte la terre et j’enlève une partie sur 5 à 8 cm.

Je profite d’avoir moins de matière pour replanter ma bouture de yucca dans le pot. Ensuite, je mets un tuteur pour que ce nouveau plan s’ancre bien en place et pousse bien droit.

Avec la moitié de ce que j’ai enlevé, je mélange du terreau et, avec tout cela, je complète mon pot. J’ajoute enfin un peu de terreau frais en surface.
Cela va permettre à l’ensemble des plants de profiter des apports nutritifs indispensables à leur bonne croissance / reprise pour la bouture.

Une fois tout cela réalisé, j’arrose copieusement avec 1 litre d’eau à température ambiante (attention aux excès, c’est un yucca !). Et d’ici 15 jours, j’ajouterai à mon eau une dose d’engrais liquide pour plantes vertes d’intérieur.

Rappel : Le Yucca aime la lumière voire la chaleur !
Ici, il est au milieu du salon et bénéficie du soleil toute la journée, parfois même le soleil direct.

Bien entretenir son yucca

Ensuite, je reprends mes habitudes d’entretien de la plante. En été, j’arrose une fois par semaine l’équivalent d’un ¾ de litre. Une fois tous les 15 jours, je la vaporise à l’eau claire.

Sur les 3 autres saisons, j’arrose toujours 1 fois par semaine avec un ½  litre d’eau.

Si vous avez bien suivi, vous vous êtes aperçu que je ne vous ai pas donné de nouvelles des 3 parties sectionnées !

Sachez que sur ces trois morceaux,

  • Le plus petit a été le plus actif ! Il m’a fait des racines et quelques bourgeons prometteurs. Je vais donc tenter de le replanter en entier dans un petit pot.
  • Les 2 plus grands ont eu plus de mal mais donnent quand même signe de vie ! Je les garde à l’œil pour savoir s’ils pourront être assez forts pour être planté.

Affaire à suivre donc !