1. Accueil
  2. Recettes
  3. J’aime la galette : histoire, auteur, versions et recette !

J’aime la galette : histoire, auteur, versions et recette !

La chanson « J’aime la galette » est une comptine populaire française qui a traversé les générations. Elle est souvent chantée lors de la célébration de l’Épiphanie, une fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir l’histoire de cette chanson, son auteur, ses différentes versions, et en bonus, une recette de galette pour ravir vos papilles !
Nous partagerons également des citations et des anecdotes sur cette mélodie emblématique de la culture française.

Type de galette

La galette dont il est question dans la chanson est la galette des rois, une pâtisserie traditionnelle française à base de pâte feuilletée et de frangipane, une crème d’amandes sucrée. La galette des rois est dégustée pour célébrer l’Épiphanie et on y cache généralement une fève en porcelaine ou en plastique. La personne qui découvre la fève dans sa part de galette est couronnée roi ou reine pour la journée.

Histoire de la chanson J’aime la galette

L’origine précise de la chanson « J’aime la galette » est difficile à déterminer, car elle puise ses racines dans la tradition orale. On sait néanmoins qu’elle remonte au moins au 18e siècle en France. La chanson est souvent associée aux festivités de l’Épiphanie, mais elle est également chantée par les enfants tout au long de l’année.

Le chant de la galette a été mentionné pour la première fois dans un ouvrage de 1760 intitulé « Recueil de chansons choisies » (1). L’auteur y explique que cette chanson était alors couramment chantée dans les rues de Paris lors de l’Épiphanie. Il semblerait que la tradition de la galette des rois remonte au 14e siècle en France et qu’elle soit liée aux festivités du solstice d’hiver.

Auteur de la chanson

L’auteur de la chanson « J’aime la galette » reste inconnu. En effet, il s’agit d’une comptine populaire dont la création est attribuée à la tradition orale et qui a évolué au fil des siècles. Il est donc impossible de déterminer avec précision qui est à l’origine de cette mélodie et de ses paroles.

Les paroles de la comptine J’aime la galette

J’aime la galette ; Savez-vous comment ?
Quand elle est bien faite ; Avec du beurre dedans
Tralalala lalala lalère ; Tralalala lalala lala

J’aime la galette ; Savez vous comment ?
Quand elle est bien faite ; Avec du sucre dedans
Tralalala lalala lalère ; Tralalala lalala lala

Puis avec de la pâte
Puis avec des oeufs
Puis avec des amandes
et la fève évidemment !

Différentes versions du titre J’aime la galette

Au fil du temps, la chanson « J’aime la galette » a connu de nombreuses adaptations et variantes. Les paroles ont été modifiées pour s’adapter à différentes régions et traditions. Par exemple, dans certaines versions, la galette est remplacée par un gâteau ou une brioche. Les refrains et couplets peuvent également varier, mais le thème principal de la chanson, qui célèbre l’amour pour la galette, demeure inchangé.

Parmi les variantes de cette chanson, on peut citer celle qui se chante en Bretagne, où la galette est souvent remplacée par le « kouign-amann », une pâtisserie locale à base de pâte feuilletée, de beurre et de sucre.
Une autre variante provient du Sud de la France, où la galette des rois est parfois remplacée par une « couronne des rois », une brioche parfumée à la fleur d’oranger et garnie de fruits confits.

Citations et anecdotes autour de la chanson « J’aime la galette »

La chanson « J’aime la galette » est profondément ancrée dans la culture française, si bien qu’elle a inspiré de nombreuses citations et anecdotes. Voici quelques exemples :

1. Victor Hugo a fait référence à la galette des rois dans son roman « Les Misérables » (1862) : « On faisait la galette dans la maison comme de juste, et, de plus, on la faisait dans le quartier. » (2) Cette citation montre à quel point la galette était populaire au 19e siècle, au point d’être présente dans l’œuvre d’un des plus grands auteurs français.

2. L’écrivain français Marcel Proust a également évoqué la galette des rois dans son roman « À la recherche du temps perdu » (1913-1927) : « On ne donnait pas de fève et de galette aux personnes qui venaient ce jour-là, car on ne voulait pas qu’elles crussent que c’était pour elles qu’on les avait invitées. » (3) Cette citation montre que la galette des rois était un enjeu social à l’époque, et que les hôtes veillaient à ne pas froisser leurs invités en leur offrant une part de galette.

3. La chanson « J’aime la galette » est souvent interprétée dans les écoles françaises lors de la célébration de l’Épiphanie, mais elle est également chantée lors de fêtes populaires ou de réunions familiales. Une anecdote célèbre raconte que lors d’une réception à l’Élysée, le président français de l’époque, Valéry Giscard d’Estaing, aurait entonné cette chanson en présence de ses invités, mettant ainsi en avant l’aspect convivial et fédérateur de cette comptine traditionnelle !

Recette de galette des rois traditionnelle

Pour terminer, voici une recette simple et rapide pour préparer une galette des rois traditionnelle :

Ingrédients

  • 2 disques de pâte feuilletée

  • 125 g de poudre d’amandes

  • 100 g de sucre

  • 1 œuf

  • 50 g de beurre mou

  • 1 jaune d’œuf pour la dorure

  • 1 fève !

Préparation de la galette des rois

1. Préchauffez le four à 180°C (th.6).
2. Dans un saladier, mélangez la poudre d’amandes, le sucre et l’œuf entier. Incorporez le beurre mou et mélangez jusqu’à obtenir une crème d’amandes homogène.
Déroulez un disque de pâte feuilletée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Étalez la crème d’amandes au centre, en laissant une bordure d’environ 2 cm tout autour de la pâte. 4. Placez la fève sur la crème d’amandes.
5. Humidifiez légèrement les bords de la pâte avec un peu d’eau, puis recouvrez avec le deuxième disque de pâte feuilletée. Appuyez délicatement sur les bords pour sceller les deux pâtes ensemble.
6. Avec un couteau, réalisez des stries sur la surface de la galette pour la décorer. Badigeonnez ensuite la galette avec le jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau, ce qui lui donnera une belle coloration dorée à la cuisson.
7. Enfournez la galette pour environ 25 à 30 minutes, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée et gonflée.
8. Laissez la galette tiédir légèrement avant de la déguster.

Voilà, votre galette des rois traditionnelle est prête à être savourée en famille ou entre amis. N’oubliez pas de couronner le roi ou la reine qui trouvera la fève !

La chanson « J’aime la galette » est un véritable symbole de la culture française et de la tradition de l’Épiphanie. Son histoire, ses différentes versions et les anecdotes qui l’entourent témoignent de l’importance de cette comptine dans le patrimoine culturel français. En préparant une galette des rois maison et en chantant cette chanson, vous perpétuerez une tradition qui rassemble petits et grands autours d’un moment convivial et gourmand !

Références :
1. Recueil de chansons choisies (1760). Bibliothèque nationale de France.
2. Hugo, Victor (1862). Les Misérables. Éditions Lacroix et Verboeckhoven.
3. Proust, Marcel (1913-1927). À la recherche du temps perdu. Éditions Gallimard

Retour à la liste des actualités Le 18 juillet 2024 par Anne

Laisser un commentaire

Répondre à Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Elle pourra être utilisée pour vous envoyer des alertes de publication et de réponses à votre commentaire.