Après avoir adopté un joli chaton femelle de 6 mois en octobre 2020 baptisée Clochette (en référence à la Fée dans Peter Pan), nous renouvelons l’opération cet automne avec l’arrivée d’une nouvelle chatonne, nommée Panache et âgée de 4 mois !

Vous aussi vous réfléchissez à adopter un chat ? Pour ravir vos enfants ou vous tenir compagnie lors des longues soirées d’hiver notamment ? Attention il sera là aussi en été pendant que vous serez en vacances…
Adopter, c’est une responsabilité qu’il faut pouvoir assumer ! Vous vous engagez pour une bonne dizaine d’années, sachant qu’un chat a une espérance de vie d’environ 15 ans. Et oui, ce choix ne doit pas donc se faire à la légère, ni sur un coup de tête.

Avec l’arrivée récente de notre petit chatonne Panache, retraçons ensemble les étapes de son adoption pour vous aider à faire le bon choix et à accueillir de la meilleure façon possible un petit chat au sein de votre foyer.

A quel âge peut-on adopter un chaton ?

Il y a quelques années, on parlait de 2 mois environ. Aujourd’hui, de nombreux vétos et spécialistes s’accordent à dire que l’âge idéal est 3 mois minimum.

En effet, à 2 mois un chaton va être sevré, comprendre : il est propre et mange seul. Il acquiert un certain niveau d’autonomie et de débrouillardise. Cependant, entre 2 et 3 mois, la mère va éduquer le chaton et notamment dans son comportement social, avec ses congénères mais aussi avec les humains ! Et c’est donc une partie essentielle à lui laisser faire, pour éviter qu’il morde, griffe à tout-va ensuite, surtout s’il va être entouré d’enfants.

Clochette 3ème jour – Oct 2020

Panache 1er soir – Sept 2021

Ici, nous 2 chattes sont arrivées à 4 et 6 mois ! Je ne vous cache pas que 6 mois, c’est déjà « grand » quand on cherche un bébé chat ! 4 mois c’est top : ça reste un chaton !
Après, ça grandit vite, à 1 an, dès un an / 18 mois ils ont leur taille adulte.

Sachez également qu’un chaton va vous faire des bêtises forcément plus ou moins ! Si vous adoptez un chat de plus d’un an, son caractère et tempérament seront déjà établis, donc ce sera plus facile de voir s’il vous correspond.

Les bonnes questions à se poser avant de franchir le pas

Où va-t-il vivre dans votre intérieur ?

Adopter 2 chatons

1ers rapprochements méfiants !

Évidemment, la question est différente si vous résidez en appartement ou en maison.

En appartement, voulez-vous qu’il ait accès à toutes les pièces de la maison ? Il faudra ainsi définir cela en amont, pour lui interdire les pièces où vous ne voulez pas qu’il aille par exemple : chambre, salle d’eau, etc.

En maison, la différence se joue, en plus des pièces, sur l’extérieur : si vous disposez d’un jardin, voulez-vous qu’il puisse sortir ou pas du tout ?

Pourrez-vous vous en occuper et quand ?

Après les longues journées de télétravail, beaucoup sont retournés au bureau. Aussi, c’est souvent difficile d’être là toute la journée pour le chaton. Cependant, veillez à ce qu’il puisse interagir avec quelqu’un dans la journée ! Si vous n’avez pas de temps à consacrer, votre chaton risque de s’ennuyer et peut faire des dégâts ! Cela est à estimer selon si le chat à un accès extérieur ou pas !

Ici, nos 2 chattes ont un rythme bien établi : elles sortent tôt le matin (vers 7-8h) puis reviennent dormir (entre 9h et 16h). Elles ressortent en fin de journée puis rentrent tous les soirs au chaud vers 19h pour dormir dans le canapé ! (accès chatière reconnaissant leur puce électronique)

Équipements nécessaires à l’arrivée d’un chaton : s’équiper

Cohabitation chat et chaton

Cohabitation réussie en moins de 2 mois, elles sont copines (finis les feulements) et complices dans les bêtises…

Vous n’aurez pas besoin de grand-chose à vrai dire :

  • 2 gamelles pour l’eau et les croquettes
  • une litière (maison de toilette + litière agglomérante, c’est l’idéal, bien plus simple à nettoyer au quotidien)
  • un lot de jouets, même s’il sera capable de jouer avec ce dont vous ne vous attendrez pas : ficelle, bouchon de liège, jouet d’enfants, balle, carton vide, papier bulle, insectes vagabonds (mouches & cie)
  • un panier ou lieu de couchage (là encore, il préférera peut-être un fauteuil ou un coussin que le confortable accessoire que vous lui aurez acheté ! Sinon, un arbre à chat, idéal pour dormir et se percher !
    Ici, nous l’avons placé devant une fenêtre, divertissement assuré toute la journée !
  • un petit budget mensuel pour la nourriture, la litière et les éventuels frais vétérinaires.

Pour son arrivée, comptez une cinquantaine d’euros pour vous équiper à petit prix. Et surtout prévoyez beaucoup d’amour, d’attention, de douceur et de patience dès la première heure ! Respecter le rythme du chat est gage de réussite.

Où adopter un chaton ?

Renseignez-vous, diverses possibilités s’offrent à vous pour adopter un chaton.

Vous rendre à la SPA la plus proche qui reçoit de nombreux chatons très régulièrement. L’avantage de ce biais, c’est que le chaton adopté aura vu un vétérinaire avant son départ et cela vous permettra d’être plus serein sur son état de santé. L’adoption sera payante* (environ 150€ selon les SPA) pour couvrir les frais vétérinaires et la stérilisation / castration du chaton à 6 mois (à prévoir par vos soins).

*Sachez qu’un chaton adopté hors SPA devra être vu par un vétérinaire pour vermifuge et vaccination TCL (+ 1 rappel le mois suivant), sa stérilisation à 6 mois et idéalement identifié par puce électronique, soit un budget « plein tarif » de 250 €…

Consultez les pages pour donner une nouvelle vie à un chaton ou chat qui n’a pas eu de chances. En Bretagne, vous avez notamment une page Facebook nommée UFB : Urgences Fourrières de Bretagne. Très clairement, ce sont des chats issus de la rue qui sont malheureusement destinés à l’euthanasie s’ils ne sont pas adoptés dans les 7 jours.

Demandez autour de vous, à vos relations, connaissances, collègues de travail : certains ont peut-être des chatons à donner prochainement ou peuvent en avoir recueilli issus d’abandons sauvages.

Sinon, il vous reste toujours Le Bon Coin mais veillez à voir où vous mettez les pieds : le chaton est-il sociable ou sauvage ? D’où vient-il ? Quel est sont état de santé ? Son âge ?
Autant de questions à se poser pour être sûr d’adopter un chaton qui a au minimum l’âge légal qui est de 6 semaines. L’avantage de ce biais : vous pourrez voir la mère, la fratrie et juger de l’environnement dans lequel ils évoluent.

Pour ces 3 derniers points, passage véto à prévoir rapidement après l’adoption !

Pour réussir votre adoption de chaton, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire, j’y répondrai avec plaisir 😉